Association Anjou Guinée KISSIDOUGOU

Association Anjou Guinée KISSIDOUGOU

Préparation des chantiers de Woldou, Koffodou, Feimbedou, et distribution du riz paddy

I - Préparation des chantiers de Woldou, Koffodou, Feimbedou

Dans un des derniers articles parus, nous annoncions "2 grands projets pour 2021 à financer" , à savoir la recontruction de la maternité de Woldou, et la construction des 2 magasins de stockage de Feimbedou et Koffodou.

Nos amis guinéens depuis cette annonce, ont commencé à préparer le terrain :

- l'ancienne maternité de Woldou est détruite

20210128_171106
20210128_171247
20210128_171257

 

 

- les éléments de construction (briques en banco : la description des briques en banco, c'est ici) sont péparés.

106380764_921038165044951_5726465746953785745_n
briques en banco au séchage
briques en banco séchées

Ils attendaient avec imaptience et confiance que l'Association Anjou-Guinée leur verse des fonds pour continuer les contructions.

 

Bonne nouvelle, grâce aux dons que nous avons reçus (grand merci à tous), nous allons leur envoyer dans les jours qui viennent 4100 €, soit environ 49 millions de Francs Guinéens. Ceci  leur permettra  de concrétiser deux  réalisations  sur les trois  prévues. Nous vous tiendrons informés de celles qu'ils ont priorisées.

 

I I - Distribution du riz paddy

En décembre 2020, l'Association a aussi versé 2000 € pour l'achat de riz paddy.

 

(Nous revenons sur la définition du riz paddy : Le riz paddy est à l'état brut, c'est un "riz non décortiqué" qui a conservé sa balle après battage. Généralement, 1 kilogramme de riz "paddy " donne 750 g de riz complet et 600 g de riz blanc).

 

La période choisie de cet achat est tout sauf anodine. En effet, il s'agit de la période qui suit la période où les récoltes de riz sont les plus nombreuses, et où le riz est abondant. Conséquence : c'est le moment où le riz est le moins cher.

 

Cet achat de riz va permettre d'aborder la période de soudure de façon sereine (la période de soudure va de juillet à septembre, mois pendant lesquels, le riz se fait rare car la récolte de l'année précédente est déjà consommée, et les récoltes de l'année en cours ne débuteront  qu'en octobre, novembre). Jusqu'alors, très souvent, pendant cette période de soudure, nos amis guinéens ne faisaient qu'un repas par jour.

Ainsi, avec cet achat, la quantité de riz sera supérieure aux besoins nutritionnels et le surplus sera revendu à un prix bien supérieur à celui acheté.

Au global, cet achat va permettre de combler les besoins nutrtionnels et de bénéficier d'un apport d'argent pour couvrir de menus besoins, favorables à l'autonomie des villageois.

Chaque village va s'acheter son riz avec l'argent donnée par l'Association Anjou-Guinée-Kissidougou locale. Ceci débute par une cérémonie de remise de cet argent :

IMG_0884
IMG_0809
IMG_0809-3

 

Et voici le riz acheté stocké dans les hangars dont Anjou-Guinée France a permis la construction.

 

20210128_160234
20210128_163242
20210128_163249

 

 

 

20210128_163043_2
20210128_162747
20210128_162927

Pour rappel, lors de la création de l'Association, le but était de "soulager la femme kissienne et d'augmenter la production agricole du paysan kissien" afin que leurs conditions d'existence s'améliorent.

Pour rappel aussi, les villages guinéens aidés, participent à hauteur d' un tiers ou un quart du montant de chaque projet financé.

Les constructions des 2 magasins de stockage de Feimbedou et Koffodou et de la maternité de Woldou, ainsi que l'achat du riz paddy sont bien en pleine conformité avec les buts initiaux de l'Association.

 

 

 

 

 



20/02/2021
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 266 autres membres