Association Anjou Guinée KISSIDOUGOU

Association Anjou Guinée KISSIDOUGOU

un projet ambitieux

UN PROJET MODESTE

MAIS AMBITIEUX


      En septembre 2006, lors de notre visite en Guinée, nous avons vu des femmes décortiquer le riz elles-mêmes, à l'aide de « pilons » : travail ancestral et pénible par la répétition des coups donnés !

       Pour gagner du temps, nous avons même vu des femmes étendre le riz non décortiqué sur la chaussée, dans les ronds-points. Ainsi, en roulant, les voitures faisaient le travail à leur place… On ne vous dit pas la poussière ni le travail de ramassage qui s'en suivait. Incroyable, mais vrai d'où l'idée de notre projet 2007 et 2008 qui se poursuit en 2009 :

3 décortiqueuses à riz ont été achetées en juillet 2008, chacune équipée d'un groupe électrogène.

   Ce projet, établi à la demande du Père André, va permettre de soulager le travail de la Femme Guinéenne.

       Il a été mis en place, courant 2008, dans trois villages autour de Kissidougou, en Guinée Forestière, (Brouadou étant le village natal du Père André). Ce projet reste modeste mais permettra à une population de presque 12 000 personnes de bénéficier de cette prestation.

Dans chacun des villages, une équipe d'hommes et de femmes aura en charge : la construction, la gestion des bâtiments, l'entretien des machines et des groupes électrogènes, sous la responsabilité du Père Jacques, vicaire à la paroisse de Kissidougou.
 

QUELQUES PRECISIONS AU PROJET

 

·        Il s'agit de créer une unité de prestation de pileuses de riz dans chacune des communautés villageoises ciblées.

·        Aider les bénéficiaires (les femmes) du projet à piler leur riz sur place et rapidement.

·        Les domaines de terres cultivables sont fertiles,

·        Les parcelles de construction des ateliers existent,

·        Les ateliers (5) sont à la charge des bénéficiaires (construction, entretien, gestion…etc.) (4.962.000 FG)

·        Le coût de 1 pileuse = 1500 € environ  (au mois de juin 2008)

 

5 pileuses = 7500 €

ou 52.500.000 FG

 

A ce jour, 22 février 2009, nous avons financé seulement trois décortiqueuses. Mais nous ne baissons pas les bras. Nous savons que les gens des différents villages attendent notre participation. Et il est hors de question pour nous de renoncer à ce projet.

Merci pour votre aide.

 

VILLAGES AUTOUR DE KISSIDOUGOU

Communauté villageoise

Km/Rapport au centre ville

 

Hommes

 

Femmes

 

Total

 

Bondadou

2

500

610

1110

 

Boué

8

1200

1850

3050

 

Brouadou

12

980

1520

2500

 

Koffodou

15

1010

1600

2610

 

Komaro

17

1000

1660

2560

 

 

 

Population

11830

 

 

Aider…OUI…

 

Mais permettre à l'autre

d'être responsable

Nous possédons de nombreuses photos et un film (30 mn)

que nous avons réalisés lors de notre voyage en Guinée.

              Les adhérents et les donateurs qui souhaiteraient découvrir

                ce merveilleux pays et le faire connaître à leur entourage,

                                     sont invités à contacter :

                       l'Association Anjou Guinée KISSIDOUGOU,  

                       en composant le :

Tél. 02 41 32 03 05

Pierre et Anne Marie Pageot

 

ou en adressant un courriel à : pageot.pierre@wanadoo.fr

_______________________________________________________________

 

Nouvelles sur les abris en construction :

Lettre du Père André, en date du 30 avril 2008 :

 

                     Je viens d'arriver de Kissidougou en compagnie du Père Jacques. Comme je te l'avais promis, je suis personnellement allé sur les lieux pour voir si les abris étaient prêts. Les abris de Boué et de Brouadou sont prêts. D'ici fin mai, celui de Bondalou sera également prêt. Je fais pleine confiance au Père Jacques qui suivra les travaux de Bondalou.

                   Chaque abri a deux compartiments, un compartiment pour la pileuse et un autre pour servir de magasin. je t'envoie les photos...

                  Dans l'espérance que les membres de l'Association et toi serez satisfaits, veuille à présent croire à mon engagement et à mes amitiés..

                   Enfin, d'ici que le Père Jacques ne retourne à Kissidougou, il passera faire une semaine de formation et de gestion à Kindia. Par la suite, il se chargera de former les futurs utilisateurs des dites pileuses sur le terrain.

                                                                       Je vous embrasse.

                                                                              Père Sow.

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Voici quelques photos des cabanes où ont été installées les décortiqueuses :

 

 

Le Père jacques menant les travaux de constrcution des abris !

 

 

Abri de brouadou

 

 

 

Abri en construction

 

 

Grâce à vous

notre PROJET 

a avancé en 2008 !

 

Notre Association a pu acheter, en juin dernier, trois décortiqueuses à riz, équipées chacune d'un groupe électrogène et d'un support métallique pour fixer l'ensemble. Coût total : 4700 €.

Les trois pileuses ont été installées courant juillet/août, dans les villages de Bondalou, Bouyé et Brouadou, autour de Kissidougou, en Guinée Forestière, couvrant une population de 7000 habitants environ.

Cette opération a pu se réaliser grâce à la construction des abris par les Guinéens eux-mêmes. Le Père André nous a précisé que les villageois ont inclus dans la construction un genre de « petit magasin » pour stocker le riz. Certaines familles pourront ainsi participer aux frais de décorticage, en donnant quelques kilos de riz à la « mini-coopérative ».

Nous nous étions engagés au point de départ pour l'achat de cinq pileuses. Dès que nous aurons la totalité des fonds et que les villageois auront construit les deux autres abris, nous achèterons les deux  décortiqueuses promises. Nous espérons le faire en 2009.

Merci pour votre générosité.

------------------------------------------------------------------------------

//

02/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres